Journal d'apprenti Copywriter [Épisode 2]

Bonjour à tous, je m’appelle Louis, je suis un étudiant qui a pour objectif de devenir freelance Copywriter.

Cela fait un peu plus de 2 semaines que j’ai commencé à bosser assidûment et je trouvais que ça pouvait être intéressant de partager mon parcours avec vous qui avez sûrement un objectif similaire.

Dans ce journal je vous partagerais comment je m’organise, mes méthodes d’apprentissage, mes références, les leçons que j’ai retenues et les choses qui ont plus ou moins bien marché.

L’objectif de ce journal est d’offrir un retour d’expérience aux gens qui aimeraient développer de vraies compétences en copywriting, mais qui ne savent pas par ou commencer.

J’essayerai de mettre à jour ce journal toutes les 2 semaines et il n’est pas impossible que je poste en plus de temps en temps si j’ai des choses intéressantes à dire.

Pour démarrer mon apprentissage du copywriting j’ai mis en place plusieurs choses :

1. Recopier Ă  la main des pages de ventes de grands copywriter

Il était vraiment recommandé de recopier des textes de vente à la main pour progresser, c’est donc ce que j’ai commencé à faire.
J’en suis à mon troisième texte, j’ai commencé par recopier en traduisant un texte de Gary Halbert puis un autre de Frank Kern.

Cette méthode est assez intéressante car on développe assez vite une compréhension des différentes structures et leviers de persuasion que l’on retrouve fréquemment dans les différents textes.

Par contre, je dois vous avertir que ça prend du temps, que les textes de ventes sont souvent extrêmement longs et que vous vous retrouverez à recopier des heures et des heures pour un même texte.

Pour ma part, je me suis construit une petite habitude quotidienne, je m’accorde 30 min tous les soirs pour recopier petit à petit un texte, cela convient bien avec mon emploi du temps et me permet de rédiger complètement un texte en environ 1 semaine.

Je suis actuellement en train recopier le texte de Tugan sur Marketing Underground, avoir l’analyse en direct lorsque je recopie aide vraiment bien à la compréhension du texte.

2. Visionnage régulier des point théoriques vu pendant les séances Copy Insider

Je m’accorde 1 jour dans la semaine pour visionner les séances de Copy Insider et apprendre les différentes notions qui y sont enseignées.

Je pense que se limiter à 1 module par semaine est grandement suffisant car ils sont assez exhaustif et une semaine est nécessaire pour digérer toutes les informations.
En général je prend des notes dans sur les points les plus importants et j’y reviens régulièrement tout au long de la semaine.

3. Avoir un dossier de bon copywriting

Une autre méthode que j’ai commencé seulement récemment et qui était conseillée par Greg Lagrange (réputé comme un des meilleurs copywriter français) : Avoir un dossier avec tous les bons titres, extraits, structures de copywriting que l’on trouve un peu partout.

Ça permet de développer son œil de copywriter, et de se créer une bonne réserve d’inspiration.

4. Les méthodes que je comptes mettre en place dans le futur

Lorsque j’aurai fini les modules Copy Insider je commencerais à rédiger mes propres textes (c’est quand même le cœur de la discipline), mais je préfère bien connaître toutes les notions théoriques avant de faire de la pure pratique pour ne pas prendre de mauvaises habitudes.
J’envisage aussi de faire de la réécriture de textes amateurs pour démarrer, histoire de voir si j’ai bien compris toutes les notions.

J’ai aussi une liste de livres sur le copywriting à lire, mais je partagerai cela au fur et à mesure de mes lectures.

Voilà c’est tout pour ce premier post de mon journal d’apprenti copywriter, j’espère qu’il vous a été utile si vous débutez vous aussi.

Si vous avez des suggestions, des conseils ou des méthodes à partager, n’hésitez pas, le journal est fait pour ça.

Bossez bien, Louis

14 « J'aime »

Bonsoir, bonne chance pour ton projet. Je suis également dans le même cas que toi (j’ai déjà eu mon premier client) et ce sue tu prévois de faire est excellent.

Si je devais te donner un conseil ce serait d’appliquer directement, dans un texte d’entraînement ou une adresse mail, les points théoriques que tu apprends. Ça permet de les intégrer rapidement.

VoilĂ , bonne chance !

1 « J'aime »

Bienvenu, Louis !

Bravo pour ta démarche ! (je constate qu’on a à peu près la même mentalité d’absorber plein de théorie avant de se lancer à fond), je suivrai ton journal avec plaisir !

Merci pour ce tips, j’ai 1800 mails dans ma boite spam en attente il est temps d’en faire quelque chose.

1 « J'aime »

De rien j’espère que ça te sera utile :slight_smile:

1 « J'aime »

Bonjour à tous et bienvenue dans ce deuxième épisode de mon journal d’apprenti copywriter !

Cela fait un peu plus de 2 semaines depuis le dernier post (je suis en retard) et j’ai quelques petites choses à raconter vis-à-vis de ma progression.

1. Le recopiage de textes

Cliquez pour dérouler

Ces dernières semaines j’ai continué de recopier quelques autres lettres de vente analysées dans CI.

Après avoir passé presque 2 semaines à recopier le texte de Tugan sur Marketing Underground je voulais faire plus léger en me consacrant à des textes plus petits.

Les plus petits textes sont plus simples à recopier et permettent vraiment de se rendre compte à quel point on a progressé, par contre on travail moins de choses car ils sont moins complets que les gros.

Je pense qu’alterner entre un texte long et un ou deux petits textes peut rendre la tâche de recopiage de texte (qui est assez exhaustive il faut le dire) plus agréable.

2. Lecture de livre

Cliquez pour dérouler

J’ai lu le livre Boron Letters de Gary Halbert, un copywriter de référence.

Ce livre est recommandé par à peu près tous les mecs qui parlent de copywriting sur le net et je voulais voir ce qu’il en était.

Et après lecture voici mon ressenti :

Je pense que ce livre est une excellente porte d’entrée pour tous ceux qui s’intéressent au copywriting.

Le livre se lit comme un roman et comporte pas mal de bons conseils sur l’écriture de texte de vente, en plus de ça il est très rapide à lire (~140 pages).

Je ne pense pas que c’est un “indispensable” pour apprendre le copywriting, mais le travail de G.Halbert est vraiment intéressant donc je vous conseille quand même d’y jeter un œil.

Je m’attaque maintenant à Scientific Advertising de Claude Hopkins, je vous ferai mon retour dans le prochain post.

3. Les différents styles de rédaction

Cliquez pour dérouler

Pendant ces 2 semaines j’ai eu le temps de regarder différents types de textes de la part de différents copywriter, et j’ai remarqué que chacun avais un style de rédaction qui lui était propre.

Même si les copywriters on des styles différents on retrouve toujours les mêmes leviers essentiels (qui sont traités dans CI) comme la Big Idea, les Open Loop, ou les changements de ton en fonction de la température des leads par exemple (jusque-là rien de surprenant).

Je dis cela parce que j’ai remarqué qu’assez souvent les débutants qui se forment sur CI on tendance à recopier bêtement le style de rédaction de Tugan pour écrire leurs textes, sans toujours comprendre pourquoi il écrit de tel ou tel manière, et ça leurs portes généralement préjudice.

Je conseil donc aux autres débutant qui se forme sur CI d’aller voir comment rédigent d’autres bons copywriters pour avoir une vision plus large de la discipline, et d’essayer de distinguer les différentes notions qui sont enseignés dans le programme.

J’ai pour ma part fais ce travail avec plusieurs emails de Greg Lagrange et ça aide vraiment à progresser.

Voilà c’est tout pour ce deuxième épisode de mon journal de copywriter, j’espère qu’il vous auras apporter des informations intéressantes.

N’hésitez pas à m’envoyer un message si vous avez des questions, je vous répondrais avec plaisir.

À la prochaine pour le 3ᵉ épisode (dans les temps cette fois) ou je parlerais sûrement de la rédaction de mes premiers textes.

Bossez bien, Louis

8 « J'aime »

Salut, tu as mis quoi dans ton dossier de bon copywriting ? Ensuite, pas trop compliqué de gérer études + copywriting ? Moi je suis en école d’ingé. Je m’intéresse aussi au copywriting depuis plusieurs semaines. Et des fois c’est un peu compliqué de tout gérer.

Salut, en général je mets surtout des titres que je trouve sympa dans mon dossier.
Pour ce qui est des Ă©tudes faut pas trop se prendre la tĂŞte et simplement bosser un peu tout les jours, pas chercher Ă  devenir un pro en deux semaines.
Donne-toi 30 min tout les soirs pour recopier des textes de copywriter célèbre (commence par Gary Halbert) + lis des livres de copywriter (Boron Letters pour te mettre dans le bain).
Normalement seulement avec ça tu devrais pouvoir bien progresser et mieux comprendre la discipline.

J’ai déjà un rituel copywriting. Moi ce n’est pas le soir mais le matin. Je trouve que je suis plus productif (et je suis aussi le power day de JM Corda). Moi les textes que je recopie sont ceux de Tugan et d’Emmanuel Fredenrich. Je vais bientôt m’attaquer au texte The End of America. Aussi, je lis influence et manipulation.
Et comme tu as dit, oui avec ça je comprends mieux la discipline. A vrai dire j’ai l’impression que la plupart des textes ont des structures équivalentes. Il faut cependant que j’arrive à bien utiliser ces structures (sans que ça fasse trop robot), que je développe aussi la big idea. Et je dois me concentrer sur les preuves et les bénéfices, j’oublie un peu ça par moment…

T’as l’air d’être déjà super bien partie c’est cool !

Prends quand même le temps d’assimiler chaque notion avant de passer à la suivante, te précipite pas trop sinon tu risque de t’embrouiller.
Finalement le copywriting je vois plus ça comme un jeu de Lego avec différentes briques que tu crées toi-même (preuves, titres, open loop … etc), plus on progresse plus ça deviens amusant.

Dernier conseil pour la route, quand tu analyses des textes garde en tête qu’ils ont été créer pour une cible précise, qu’il y a eu un travail de recherche sur le prospect en amont et que les structures et méthodes utilisé dépendent toujours grandement de la température des Lead.

2 « J'aime »

Salut, depuis tu continues ?

Bonjour Ă  toutes et tous
Pour ma part , après l’apprentissage , Christian GODEFROY ET J.BENSON (top du top)
une seule règle
le plongeon !

Les tests , les tests , les tests et les analyses rigoureuses, sans cela, aucune chance de faire mieux…

cordialement

Salut, je ne connaissais pas J.Bension. Merci !

1 « J'aime »

J’essaye aussi de beaucoup pratiquer. Je passe pas mal de temps à faire des recherches. En réalité écrire le texte, ça doit me prendre peut-être 1/3 du temps.

Surtout apprendre avec les bonnes bases sinon cela va être tres tres long…

Salut, non cela fait un moment que je recopie plus d’argumentaires de vente.

Maintenant j’écris mes propres textes pour mes propres funnel, il fallait que j’avance différemment dans mon apprentissage et il n’y a rien de mieux que la pratique pour cela.

Je passe quand même du temps par moments à analyser des textes / emails de bons copywriters, et je retourne assez régulièrement aux leçons de bases qui peuvent vite être oublié quand on est plongé dans la rédaction d’un texte.

Le recopiage est un excellent outil pour démarrer son apprentissage et je le recommande à tous les débutants.

2 « J'aime »

đź”´ La "SCIENCE" pour DEVENIR RICHE sur INTERNET ? - TUGAN BARA

đź”´ Business 2 Pigeons (B2P), Abondance Quantique, Copywriting et Moral (+ deux analyses de funnels)

🔴 Crypto démolition - analyse de 2 copywritings crypto - TUGAN BARA